Filbleu au Lycée Tové Rail (Kpalimé)

Filbleu au Lycée Tové Rail (Kpalimé)

Filbleu au Lycée Tové Rail (Kpalimé)

La 12eédition du festival Filbleu suit son cours. Ce mardi, une équipe de festivaliers avec à sa tête le président de l’association FILBLEUES, Monsieur NOUSSOUGLO Cyriaque s’est rendu au Lycée de Tové Rail aux environs de 9H45’. Elle a été accueillie à l’entrée du Lycée par Monsieur le Proviseur ZIKPI Kossi et le corps des enseignants. Les activités sans tarder ont été ouvertes à la suite d’une prestation musicale chaleureuse de l’orchestre dudit lycée.

Après le mot solennel de bienvenue du Proviseur, les auteurs écrivains Koffi BOKO et Renaud DOSSAVI, attendus pour la rencontre littéraire qui a eu pour thème « la littérature, une aventure ambigüe », inscrite à l’ordre du jour du festival, ont tour à tour édifié les élève et toute l’assistance sur les bienfaits de la littérature. Les interventions ont entre autres portés sur l’explication du « rêve », l’utilité de la littérature, le rêve d’auteur qui selon les mots de l’écrivain BOKO, immortalise l’auteur quand il vient à se réaliser.

Une série de questions a permis aux uns et aux autres d’avoir plus d’éclaircissement sur le caractère ambigu de la littérature qui est aussi lié à la langue elle-même. Il a également été question de comprendre la différence entre « rêve utile » et « objectif ». Pour les auteurs, les objectifs parsèment le parcours du rêve étape par étape pour permettre sa réalisation.

Renaud DOSSAVI, suite à une séquence à laquelle les deux auteurs ont partagé avec l’assistance leur parcours d’écrivain, a invité les élève et le corps des enseignants à mettre leurs idées par écrit pour permettre à l’Afrique de ne plus vivre une fois encore le drame des temps anciens où les connaissances ancestrales ont disparu avec leurs détenteurs. Il concluait en ces termes « Lisez, écrivez !».

Cette activité au Lycée de Tové Rail s’est conclue par la présentation de toute l’équipe des festivaliers et d’une animation musicale de l’orchestre dudit lycée, ponctuée de danse de tous les acteurs présents (festivaliers et auditoire), avec la montée sur scène de la drapmaturge Werewere LIKING qui a interprété une chanson intitulée « Je marche ».

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu