Yambo Oueloguem ou l’écrivain oublié ?

Yambo Oueloguem ou l’écrivain oublié ?

Yambo Oueloguem ou l’écrivain oublié ?

Comme annoncé depuis un moment, Filbleu en partenariat avec Pax Africana et le CoDIReL a rendu ce samedi 10 mars un vibrant hommage à l’écrivain malien Yambo Ouologuem.

Nous avons assisté au Centre Universitaire Félix Couchoro à des récits, à des anecdotes et à des témoignages sur la vie et l’œuvre de ce grand écrivain. Autour du modérateur, le professeur Anatole Molley, se trouvaient Edem Kodjo , Sami Tchak, Stephens Aplogan, Annie Ferret, Kangni Alem et une centaine d’invités pour répondre à la question : pourquoi réhabiliter, restituer, et célébrer Yambo Ouologuem !?

L’auteur de  Devoir de violence  était un grand écrivain reconnu de tous mais avant tout il était un homme. Cet homme, l’époux et le père qui était-il ? De retour dans son pays pour faire le deuil d’une carrière littéraire exceptionnelle mains néanmoins fugace, comment cet homme a-t-il vécu au milieu des siens et dans sa communauté ? Cet homme qui a vite été oublié après avoir fait les gros titres des journaux est-il différent de l’écrivain qui s’est senti humilié et blessé dans sa dignité par l’attitude de ceux qui auraient dû le soutenir dans son malheur ? Toutes ses questions ont été évoquées durant cette cérémonie d’hommage et l’élément commun à toutes les réponses est que l’écrivain et l’homme étaient complexes. Ses héritiers nous en conteraient sûrement d’autres, ses amis les plus proches, sa biographie s’il l’avait écrite aussi. Filbleu et la Fondation Pax Africana ont décidé de s’associer pour la création d’un prix littéraire Yambo Ouloguem!

Laisser un commentaire

Fermer le menu